🇫🇷 UNE SURPRISE MADE IN FRANCE VOUS ATTEND ! NOUS SOMMES EN PLEINE REFONTE DU SITE, LES VENTES SONT DONC SUSPENDUES. VOUS POURREZ À NOUVEAU COMMANDER DÉBUT NOVEMBRE. SOYEZ PRÊTS POUR LA SURPRISE ! 🇫🇷
Règles sous pilule

Règles sous pilule -

Les Règles Sous Pilule, Mode d’Emploi

de lecture - mots

Si le cycle menstruel moyen dure 28 jours, certains cycles peuvent être de seulement 21 jours, tandis que d'autres peuvent durer 35 jours ou plus.

En général, le premier jour commence avec l'apparition de vos règles. Cette phase dure environ cinq jours. Ensuite, les hormones de votre corps se préparent à produire un ovule qui peut ou non être fécondé vers le 14ème jour de votre cycle.

En cas d'ovule fécondé, il peut y avoir une grossesse. Si ce n'est pas le cas, votre corps va éliminer la muqueuse de votre utérus ce qui va amener de nouvelles règles. Les femmes perdent plusieurs millilitres de sang pendant une période menstruelle. Les règles ont tendance à être plus longues et plus abondantes chez les adolescentes et les femmes proches de la ménopause.

Des saignements non programmés peuvent survenir lors de la prise de la pilule. De nombreuses femmes pensent alors aux règles, mais en fait, il s'agit simplement de saignements intermittents.

Ils sont un des effets secondaires courants des pilules contraceptives. Par ailleurs, ils sont plus fréquents durant les trois premiers mois suivant la prise de la pilule hormonale. Ils peuvent également survenir après être passée à un autre type de pilule avec une dose d'œstrogènes différente.

Les saignements intermittents ne sont généralement pas alarmants, mais ils peuvent parfois être liés à un problème médical sous-jacent. De légers saignements ponctuels ne sont pas aussi inquiétants que des saignements abondants ou continus.

Mieux vaut noter sur un carnet si vos saignements sont importants, le moment où ils surviennent et leur durée. En effet ces informations peuvent être d’une aide précieuse votre médecin lors de son diagnostic.

 

Les règles sous pilule, ce que vous avez à savoir :

 

1) Les règles sous pilule : pourquoi cela se produit-il ?

règles sous pilule

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine des règles sous pilule, comme le type de pilule que vous utilisez et les autres médicaments que vous prenez.

Ils peuvent aussi être causés lors de l'adaptation de votre corps à la pilule ou d'une fausse couche. 

 

1.1. Le type de contraceptif que vous utilisez :

Certains types de contraceptifs sont plus susceptibles que d'autres de provoquer ces saignements, notamment si vous êtes passée à une nouvelle pilule contraceptive ou à un autre contraceptif hormonal.

Les saignements entre les cycles peuvent apparaître lorsque vous prenez des pilules contraceptives hormonales ou que vous utilisez d'autres contraceptifs, comme un dispositif intra-utérin.

Les médecins ne savent pas exactement ce qui cause les saignements intermittents lors de la prise de pilules contraceptives traditionnelles. Certains pensent que c'est la façon dont votre corps s'adapte aux hormones.

Les saignements entre les règles sont également un effet secondaire courant des deux types de stérilet. Il est important de prévenir votre médecin si vos saignements sont particulièrement abondants ou si vous remarquez des taches ou des saignements après un rapport sexuel.

Bien que les saignements intermittents puissent être normaux et disparaître d'eux-mêmes avec le temps, vous devez appeler votre médecin si vous présentez également des douleurs abdominales ou à à la poitrine, des saignements abondants.

 

1.2. Pilules à progestatif seul :

Les pilules à progestatif seul ou minipilules ne contiennent pas d'œstrogènes. Elles sont le plus souvent prescrites aux personnes qui ne peuvent pas prendre d'œstrogènes pour des raisons de santé, comme des antécédents de thrombose veineuse profonde, ou aux femmes de plus de 35 ans qui fument.

La minipilule fonctionne en continue : vous pouvez ne normalement pas avoir de règles pendant que vous prenez ces pilules.

Les règles sous pilule sont l'effet secondaire le plus courant de la minipilule. Ils ont plus de chance de se produire si vous ne prenez pas la pilule à la même heure chaque jour. Le fait de manquer votre pilule de trois heures seulement augmente considérablement le risque de saignements ainsi que le risque de grossesse.

 

1.3. Le cycle de votre pilule :

Vous êtes plus susceptible d'avoir des saignements si vous prenez une contraception continue. Ces pilules contraceptives contiennent uniquement des pilules actives et sont prises de façon continue pendant trois mois. Vous pouvez même remarquer que le sang que vous voyez est brun foncé, ce qui peut signifier qu'il s'agit de sang ancien.

 

1.4. La régularité de la prise :

L'oubli d'une dose est une cause fréquente des règles sous pilule. Si vous prenez votre pilule tous les jours, vous pouvez réduire ou prévenir les épisodes de saignements. Si vous utilisez la minipilule, il est important de la prendre à la même heure chaque jour.

 

1.5. Fumez-vous ?

Les personnes qui fument sont plus susceptibles d'avoir des saignements intermittents sous la pilule que celles qui ne fument pas. Le tabagisme augmente également de manière significative le risque d'autres complications liées à la pilule, telles qu'une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

 

1.6. Utilisation d'un nouveau médicament ou d'un complément:

La prise d'un nouveau médicament ou d'un complément peut interférer avec la pilule de contraception et provoquer des saignements.

 

1.7. Une IST ou une autre affection inflammatoire :

Parfois, les infections sexuellement transmissibles (IST) - comme la chlamydia et la gonorrhée - peuvent provoquer des saignements intermittents. Les IST sont des infections qui se transmettent d'un partenaire à l'autre lors de rapports sexuels non protégés.

 

1.8. Un col de l'utérus sensible :

Tout saignement inattendu peut vous inquiéter, surtout s'il survient pendant la grossesse. Vous pouvez parfois avoir des taches ou des saignements entre les cycles ou pendant la grossesse si votre col de l'utérus est irrité. Le col de l'utérus est situé à la base de l'utérus, de sorte que tout saignement provenant d'un col sensible en raison d'une irritation ou d'une blessure entraînerait un écoulement sanguin.

Pendant la grossesse, le col de l'utérus devient mou et peut saigner après un examen vaginal ou après un rapport sexuel. Il peut également saigner si vous souffrez de ce que l'on appelle une insuffisance cervicale, une condition dans laquelle le col de l'utérus s'ouvre trop tôt avant la date prévue.

 

1.9. Contraceptifs combinés :

Les pilules combinées sont le type de contraceptif oral le plus couramment utilisé. Elles contiennent des formes synthétiques des hormones progestatives et œstrogènes.

Ces pilules ont différentes durées de cycle qui déterminent la fréquence de vos règles. Les cycles vont de 28 jours à plusieurs mois, selon les pilules que vous choisissez.

30 à 50 % des personnes utilisant des pilules contraceptives combinées connaissent des saignements intermittents au cours des trois à six premiers mois d'utilisation. Ce pourcentage tombe à 10 ou 30 % au troisième mois.

 

Les médicaments qui peuvent causer des saignements :

  • certains antibiotiques
  • certains médicaments contre l'épilepsie
  • certains médicaments antirétroviraux utilisés pour traiter le VIH

Consultez toujours votre médecin avant de commencer à prendre un nouveau médicament ou un complément. Ceci est d'autant plus valable si vous prenez la pilule.

 

1.10. Vomissements ou diarrhée :

Des vomissements ou une diarrhée persistants peuvent empêcher votre corps d'absorber les hormones contenues dans votre pilule contraceptive. Cela peut provoquer des saignements ou rendre votre pilule inefficace.

Ces symptômes sont plus fréquents chez les personnes souffrant de troubles gastro-intestinaux tels que le syndrome du côlon irritable

 

1.11. fibromes ou des masses fibreuses :

Si des fibromes se développent dans votre utérus, cela peut entraîner des saignements. Ces excroissances peuvent être causées par la génétique ou les hormones. Par exemple, si votre mère ou votre sœur a des fibromes, vous avez un risque plus élevé d'en développer vous-même.

En plus des saignements intermittents, vous pouvez présenter les caractéristiques suivantes:

  • des saignements abondants pendant la période de menstruation
  • des règles qui durent plus d'une semaine
  • douleur ou pression au niveau du bassin
  • miction fréquente
  • difficulté à vider votre vessie
  • constipation
  • mal de dos ou douleurs dans les jambes

 N'hésitez surtout pas à consultez votre médecin. 

 

Vous n'avez pas encore fait le pas vers les culottes menstruelles ?

BamBoutic a développé pour vous de superbes culottes menstruelles en fibre de bambou! Elles sont une alternative beaucoup plus confortable, plus durable, plus économique mais surtout plus écologique aux protections hygiéniques classiques. ♻️

Leur confort vous assure une protection et un confort optimal pendant de longues heures afin que vous puissiez profiter pleinement de vos journées !

À partir de 19,90€, chez BamBoutic !

 

2) Les règles sous pilule : combien de temps cela dure-t-il ?

Les saignements sous pilule cessent généralement dans les trois à six mois qui suivent le début de la prise de la pilule. Les épisodes de saignement peuvent durer plus longtemps si vous prenez une pilule contraceptive continue ou si vous oubliez souvent de prendre votre pilule.

 

3) Les règles sous pilule : cela peut-il signifier que vous êtes enceinte ?

Des saignements abondants sous pilule ne signifient pas que votre contraception est inefficace. Une grossesse est peu probable si vous prenez systématiquement la pilule comme prescrit. Si vous avez oublié une dose ou si vous présentez des symptômes de grossesse, votre médecin peut effectuer un test de grossesse pour écarter cette possibilité.

  

4) Les règles sous pilule : quand consulter votre médecin ?

Règles sous pilule sont courantes et pas nécessairement une source d'inquiétude. Par exemple, vous pouvez avoir des saignements en dehors de votre période menstruelle normale en raison de la contraception que vous prenez ou d'une irritation du col de l'utérus. Dans ces cas, les saignements disparaîtront probablement d'eux-mêmes sans traitement. Mais elles peuvent parfois être le signe d'une affection sous-jacente.

Si vous pensez avoir une IST, des fibromes ou un autre problème médical, prenez note de tout autre symptôme que vous ressentez et appelez votre médecin. En général, vous devriez consulter votre médecin si les saignements sont abondants ou accompagnés de douleurs ou d'autres symptômes graves.

Les femmes qui ont atteint la ménopause doivent également être très attentives. Si vous n'avez pas eu de règles depuis 12 mois et que vous commencez à remarquer des saignements anormaux, il est important d'en parler à votre médecin. Les saignements après la ménopause peuvent être le symptôme d'une infection ou d'une hypothyroïdie.

 

Docteur

CONSULTEZ VOTRE MÉDECIN EN CAS DE :

  • saignements qui durent plus de sept jours
  • douleurs dans le bas-ventre ou le bassin
  • si vos saignements augmentent ou sont graves
  • si vous avez de la fièvre

 

Les pilules contraceptives peuvent provoquer des effets secondaires rares mais graves, tels que des caillots sanguins et des accidents vasculaires cérébraux. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à aller à l'hôpital en présence de ces symptômes:

  • un saignement important
  • une douleur abdominale sévère et soudaine
  • un mal de tête grave ou soudain
  • une douleur dans la poitrine, l'aine ou la jambe - surtout le mollet
  • une douleur, une faiblesse ou un engourdissement dans le bras ou la jambe
  • un essoufflement soudain
  • des troubles soudains de l'élocution

 

5) Comment stopper les règles sous pilule ?

les règles sous pilule

Vous pouvez ou non être en mesure de prévenir les saignements entre les règles. Tout dépend de la cause de vos saignements.

La meilleure façon d'arrêter les règles sous pilule est de prendre votre pilule à la même heure chaque jour. Chez la plupart des personnes, les saignements intermittents s'arrêtent après trois mois de pilule en respectant la notice.

Le fait de porter ou non un tampon ou une serviette dépend de la raison de vos saignements. Par exemple, si vous pensez que vos saignements sont dus à la contraception hormonale, vous devrez plutôt porter un tampon. Si vos saignements sont le résultat d'une fausse couche imminente, il est préférable d'utiliser des tampons.

Si vous continuez à avoir des saignements, parlez avec votre médecin à propos des autres moyens d'arrêter les saignements sous pilule. Votre médecin peut vous prescrire une pilule à faible dose ou un supplément d'œstrogène.

 

En résumé :

Les règles sous pilule sont fréquentes, surtout durant les premiers mois d'utilisation. C'est un peu gênant, mais ce n'est pas un signe que votre pilule ne fonctionne pas et cela ne doit pas vous empêcher de continuer à prendre la pilule.

Consultez votre médecin si les saignements vaginaux persistent, s'ils sont accompagnés d'autres symptômes, ou si vous avez oublié de prendre la pilule et pensez être enceinte.


1 commentaire

  • Chloe

    On pourra dire ce qu’on veut les regles sous pillule c tres chiant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés