5% DE VOTRE COMMANDE REVERSÉE À L'ASSOCIATION WWF FRANCE ! FAITES-VOUS PLAISIR ET CONTRIBUEZ À CETTE BONNE ACTION ! 💚
Le bambou

Le bambou -

Le bambou, une solution efficace pour sauver la planète ?

de lecture - mots

Aujourd'hui, il est clair que nous épuisons les ressources naturelles à un rythme plus que préoccupant. EDF affirme : "les réserves énergétiques de la planète ne sont pas inépuisables : au rythme de consommation actuel, le pétrole va arriver à épuisement d'ici à 54 ans, le gaz d'ici à 63 ans, le charbon d'ici à 112 ans et l'uranium d'ici à 100 ans."

Sauvons la planète

Les médias nous ressassent sans cesse les problèmes liés à la surpopulation, au réchauffement climatique et à la déforestation. Le problème, c'est qu'une grande partie des auditeurs, devenus insensibles aux rapports alarmants et aux avertissements sur nos habitudes de gaspillage, décident de se voiler la face.

Heureusement, certaines personnes, bien qu'elles soient moins nombreuses, décident d'agir et d'apporter quelques changements à leur mode de vie afin d'adopter un lifestyle un peu plus éco-friendly.

Être écolo

Pour lutter contre le réchauffement climatique, une plante fascinante s'est révélée être en possession de nombreux atouts vis à vis de l'écologie: le bambou. Il peut être cultivé dans le monde entier et il présente certains avantages par rapport au bois. L'un d'eux est sa rapidité de croissance.

Le bambou est utilisé depuis des millénaires notamment en Asie. Que cela soit pour l'alimentation, pour un usage vestimentaire ou bien pour la construction de ponts, le bambou est une matière pleine de surprises.

forêt de bambou

Aujourd'hui les consommateurs et les fabricants ont des nouvelles attentes vis à vis du bambou et sur tout ce que cette plante étonnante a à offrir. Il est question de la recherche de nouvelles manières d'utiliser la plante, comme les tissus en micro-fibres de bambou. Ces derniers sont encore sujet à évoluer car à l'heure actuelle les méthodes de fabrication utilisés sont parfois polluantes. 

Avec des forêts d'une superficie estimée à 30 millions d'hectares dans les régions tropicales d'Afrique, d'Asie et des Amériques, le bambou peut contribuer de manière significative à la lutte contre le changement climatique.

 

I] Cinq façons dont le bambou peut aider à s'adapter aux effets du changement climatique :

 

 1.1. Diminuer le C02 dans l'air :

CO2

Les forets de bambou sont à croissance rapide. Les arbres capturent le dioxyde de carbone de manière efficace par rapport à la plupart des autres espèces. Les nombreux produits fabriqués à partir de bambou peuvent également avoir un impact positif sur les niveaux de dioxyde de carbone dans les zones disposant d'un large nombre de bambou. Cela en réduisant l'empreinte carbone des objets usuels en plastique qui sont importés.

Parmi les nombreux produits fabriqués à partir de bambou, découvrez la collection de brosses à dents en bambou de chez BamBoutic, à partir de 2€99! 

Le bambou pourrait également se substituer aux bois dits durs, de par son empreinte carbone plus faible et son impact écologique moindre.

Des quantités considérables de C02 sont "capturées" dans les forêts de bambou en Chine. C'est ici que se trouve la plus grande forêt de bambou au monde. Sa superficie tend à augmenter au fur et à mesure que de multiples programmes de reforestation sont prévus. Le dioxyde carbone stocké dans les forêts de bambou chinoises devrait passer de 727 millions de tonnes en 2010 à 1018 millions de tonnes en 2050.

 

1.2. Remplacer les combustibles fossiles et réduire la déforestation :

Le bambou aide à réduire l'utilisation de combustibles fossiles et à réduire la déforestation en offrant une source alternative en ce qui concerne les énergies de biomasse.

Déforestation

Le bambou peut constituer une source durable de bioénergie pour les nombreuses personnes dans les autres régions du monde qui utilisent ce type d'énergie pour cuisiner (comme le charbon de bois ou les briquettes) . Il peut également être converti en gaz ou en granulés, pour fournir une source d'électricité et de chauffage.

Parce qu'il repousse rapidement et arrive à maturité plus vite que la plupart des types d'arbres, le bambou s'avère être un matériau de premier choix pour nos industries, réduisant ainsi la déforestation. Le charbon de bois et le gaz de bambou ont un pouvoir calorifique similaire à celui des formes de bioénergie couramment utilisées : une communauté de 250 ménages n'a besoin que de 180 kilogrammes de bambou sec pour produire suffisamment d'électricité en six heures.

Dans des endroits comme pour l'Europe, le bambou peut être transformé en granulés pour la production d'électricité et le chauffage. Cela constitue une contribution aux objectifs d'énergie renouvelable. Comme le bambou peut être cultivé sur des terres marginales, il n'a pas besoin d'entrer en concurrence avec les zones agricoles productives.

 

1.3. Adaptation de la plante :

La croissance rapide du bambou permet une récolte fréquente. Cela permet aux agriculteurs d'adapter avec souplesse leurs pratiques de gestion et de récolte aux nouvelles conditions de croissance qui apparaissent dans le cadre du changement climatique.

Travail bambou

Pour eux, le bambou constitue une source de revenus tout au long de l'année. Aujourd'hui les agriculteurs ne bénéficient pas toujours de ce confort de vie et sont souvent sur-exploités. Le bambou peut par ailleurs être transformé en une variété de plus en plus large de produits.

 

1.4. Restauration des environnements :

Le bambou fait partie intégrante de nombreux écosystèmes naturels et agricoles sous les tropiques et à proximité. Il est utile pour restaurer les terres dégradées pour plusieurs raisons : il se développe sur les sols à problèmes et les pentes raides qui ne conviennent pas à d'autres cultures, il constitue un brise-vent efficace, et ses rhizomes et racines robustes régulent les flux d'eau et empêchent l'érosion.

Culture bambou

Un cas récemment documenté à Allahabad, en Inde, raconte la reconstruction des moyens de subsistance ruraux où 80 000 hectares de terres dégradées ont été remis en productivité en utilisant le bambou comme espèce pionnière. En 2018, l'INBAR a publié un rapport sur les avantages du bambou pour la restauration des terres dans huit pays : Chine, Colombie, Ghana, Inde, Népal, Afrique du Sud, Tanzanie et Thaïlande.

 

1.5. Une ressource polyvalente :

Le bambou est une ressource polyvalente et rapidement renouvelable qui offre un large éventail de possibilités pour les producteurs. Son rôle économique est susceptible de s'étendre à un rythme accéléré, tant au niveau local qu'au niveau du commerce international.

Pont en bambou

(Un pont en bambou)

On estime que le bambou se prête à plus de 10 000 usages, allant de l'ameublement au papier en passant par les tissus, les revêtements de sol transformés et les habitations écologiques. Le bambou, s’il est correctement exploité, permettra d’atténuer les effets du changement climatique. C’est aussi un outil pour lutter contre la pauvreté rurale et restaurer nombre de ressources naturelles qui supportent l’économie.

Une clôture en bambou

(Une clôture en bambou)

 

II] Ce que les forêts de bambou font pour la nature :

Le bambou, qui appartient à la famille des graminées, est l'une des espèces du règne végétal dont la croissance est la plus rapide.

Présent dans les zones climatiques tropicales et alpines d'Afrique, d'Asie, d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, les scientifiques ont recensé à ce jour plus de 1600 espèces de bambou, qui couvrent ensemble plus de 31 millions d'hectares de terres.

Avec ses innombrables utilisations potentielles, le bambou est un matériau essentiel pour les personnes vivant dans la pauvreté dans les pays en développement. Il est largement utilisé comme matière première dans l'industrie et l'artisanat, ses fibres servent à tisser des vêtements et à fabriquer du papier, et ses pousses et germes sont utilisés pour l'alimentation.

 

2.1. L’exemple du bambou pour l'eau et l'énergie en Indonésie :

Alors que de nombreux arbres retiennent environ 35 à 40 % des précipitations, le bambou peut retenir jusqu'à 90 % de l'eau.

À Taïwan, le bambou est cultivé sur les flancs des collines, en bordure des montagnes, et il est récolté pour ses pousses et pour son bois tout en respectant l'environnement.

Les pousses de bambou peuvent résister à des climats rudes. C'est l'une des rares espèces qui auront des rendements pendant les typhons, alors que la plupart des espèces végétales seront emportées par le vent, lavées ou pourriront, a-t-il ajouté. Les pousses de bambou continuent de prospérer dans des conditions chaudes et humides.

Mauvais temps

En plus de fournir du bois d'œuvre et de la nourriture, les plantes de bambou peuvent nettoyer l'environnement

Les espèces de bambou ont un comportement très similaire à celui du papyrus, avec une végétation naturelle aux zones humides dans cette région.  Elles absorbent donc tous ces métaux lourds et peuvent nettoyer l'eau.

 

2.2. Comment faire alors lutter contre la déforestation ?

Les forêts diminuent dans le monde entier, car les habitants des pays en développement recherchent du bois pour le chauffage et davantage de terres pour l'agriculture. Selon le Worldwatch Institute de Washington, la Terre a perdu 1 % de ses forêts au cours des cinq dernières années, soit une superficie équivalente à celle de l'Allemagne.

Selon les écologistes, les dommages environnementaux sont alarmants. La surexploitation forestière et l'absence de replantation entraînent une érosion généralisée des sols et la perte d'habitats pour la faune sauvage.

La déforestation affecte également le climat mondial. Les arbres qui brûlent et le bois pourri laissé par les bûcherons contribuent au réchauffement de la planète en émettant davantage de ce gaz dans l'atmosphère.

Selon les experts, la disparition des forêts se poursuivra si l'on ne trouve pas d'alternatives au bois.

La plupart des zones forestières ont diminué de 70 à 90 %. Nous avons donc besoin d'une forme durable d'exploitation du bois. Le bambou serait un substitut prometteur du bois. Certaines variétés atteignent plus de 25 mètres de haut et 20 centimètres d'épaisseur.

Le bambou pousse vite

Lorsque vous coupez un bambou, il produit une nouvelle pousse et il est prêt à être récolté au bout d'un ou deux ans. Alors que si vous faites pousser un eucalyptus, il vous faut cinq à dix ans avant de pouvoir le récolter à nouveau. 

 

III] En résumé, voici les raisons majeures pour lesquelles le bambou peut sauver la planète :

3.1. Ressource renouvelable :

    Selon l'espèce, le bambou peut être récolté en une à cinq années. Les bois durs comme le chêne ont besoin d'au moins quarante ans pour arriver à maturité avant de pouvoir être récoltés. Chaque semaine, près d'un million d'hectares de forêts disparaissent dans le monde en raison de la déforestation. La polyvalence du bambou en tant que substitut des bois durs offre une chance de réduire considérablement ce chiffre et de protéger les forêts qui nous restent.

    3.2. Absorbe les gaz à effet de serre :

      Le bambou absorbe le dioxyde de carbone et libère 35 % d'oxygène en plus dans l'atmosphère qu'un peuplement équivalent de feuillus.

      3.3. Un taux de croissance étonnant :

        Certaines espèces de bambou poussent de plus d'un mètre par jour ! Aucune plante sur la planète n'a un taux de croissance aussi rapide. Lorsqu'il est récolté, il produit une nouvelle pousse à partir de son vaste système racinaire, sans qu'il soit nécessaire de le planter ou de le cultiver.

        3.4. Très peu de déchets :

          Après la récolte, pratiquement toutes les parties de la plante sont utilisées pour fabriquer une grande variété de produits. Du paillis qui enrichit le sol aux meubles magnifiques en passant par les baguettes, chaque partie de la plante peut être utilisée.

          3.5. Polyvalence :

            Le bambou peut remplacer le bois dans presque toutes les applications. Le papier, les revêtements de sol, les meubles, le charbon de bois, les matériaux de construction et bien d'autres choses encore peuvent être fabriqués à partir du bambou. De plus, les fibres de bambou sont beaucoup plus résistantes que les fibres de bois et beaucoup moins susceptibles de se déformer en raison des changements de conditions atmosphériques.

            3.6. Pas besoin d'engrais, de pesticides ou d'herbicides :

              Contrairement à la plupart des cultures commerciales, le bambou ne nécessite aucun produit chimique agricole pour se développer. Contrairement au coton, qui est l'une des cultures les plus intensément pulvérisées au monde et qui épuise rapidement les nutriments du sol, le bambou séquestre l'azote et sa culture n'ajoute pas de produits chimiques à l'environnement.

              3.7. Protection des sols :

                Une fois que les forêts de feuillus sont coupées à blanc et que les souches sont brûlées pour fournir de l'engrais et de l'espace pour les cultures, une érosion se produit inévitablement car la couche arable et les nutriments sont emportés par les pluies. Le sol érodé obstrue alors les rivières et les ruisseaux et affecte la vie des personnes et des animaux vivant en aval. Les racines de bambou restent en place après la récolte où elles empêchent l'érosion et aident à retenir les nutriments pour la prochaine culture.

                3.8. Le développement économique :

                  Dans les pays moins développés où le chômage entraîne des troubles civils, la production de bambou et la fabrication de produits en bambou offrent des possibilités d'emploi dans des régions qui ont désespérément besoin de stabilité sociale et économique.

                  3.9. Le bambou pousse dans des conditions très variées :

                    Le bambou peut pousser dans des régions arides où la sécheresse fait échouer d'autres cultures et, comme les racines restent en place après la récolte, il contribue à préserver l'humidité vitale du sol. Des basses terres humides aux hautes altitudes des montagnes, le bambou prospère dans un large éventail de climats.

                    3.10. Optimisme et coopération culturelle :

                      Dans un monde déchiré où les guerres se font pour les ressources, la popularité croissante des produits en bambou donne l'occasion à diverses cultures de régler leurs différends par le biais d'échanges et d'une coopération qui profitent à tous.

                      Travail du bambou

                       

                      Finalement, le bambou peut-il sauver la planète ? Cette plante étonnante et sa popularité croissante dans une grande variété de produits offrent à l'humanité une chance de profiter de nombreux conforts de la vie moderne sans causer de dommages irréparables à notre environnement. 

                      Le bambou est un matériau encore trop inexploité, qui possède des propriétés qu'aucun autre matériau ne peut égaler. Le bambou s'avère être bien plus que bénéfique pour la planète.


                      Laissez un commentaire

                      Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés