5% DE VOTRE COMMANDE REVERSÉE À L'ASSOCIATION WWF FRANCE ! FAITES-VOUS PLAISIR ET CONTRIBUEZ À CETTE BONNE ACTION ! 💚
Vivre sans Plastique

Vivre Sans Plastique -

Peut-on Vivre sans Plastique ?

de lecture - mots

Le plastique est présent dans notre alimentation, dans les produits d'hygiène, dans l'emballage de la plupart de nos produits et, malheureusement, aussi dans nos océans. Mais pouvons-nous vivre sans plastique, ou du moins réduire considérablement sa consommation ?

Le problème du plastique est sérieux. Au cours des dix dernières années, nous avons fabriqué plus de plastique que depuis le début de l'histoire de l'humanité. Ces matériaux sont responsables d'environ 80 % de la pollution des océans.

Ces chiffres rendent bien compte de l'urgence des solutions à apporter. La planète ne supportera plus la pollution plastique, et cela nous retombera dessus.

Pollution plastique océan 

Vivre sans plastique : fiction ou réalité ?

Certains chercheurs espèrent qu'avec l'épuisement des combustibles fossiles la production de plastique va ralentir. Toutefois, même si la production de plastique était ralentie, nous ne verrions sans doute pas la différence car il se dégrade très lentement.

Rien qu'en Espagne, 2,7 millions de tonnes de plastique venant des bouteilles d'eau sont jetées chaque année. Sachant que chaque bouteille peut mettre jusqu'à 500 ans à se décomposer, il est facile de voir à quel point cela peut être problématique.

De plus en plus d'associations se consacrent à la promotion d'un mode de vie plus durable qui implique de réduire notre consommation de ces matériaux. Pour vivre avec moins de plastique on peut limiter l'achat de produits emballés dans du plastique pour revenir à des matériaux plus traditionnels, comme le verre ou le bambou.

 

Le plastique : de l'océan à l'assiette :

Un autre problème est que le plastique n'est pas toujours trié ou recyclé correctement et finit donc souvent dans l'océan. En fait, les déchets plastiques ont coûté la vie à 1 000 000 d'oiseaux et à au moins 100 000 mammifères, selon les estimations des Nations unies.

Pollution plastique

Les animaux ne sont pas les seuls concernés. Une étude menée auprès de personnes originaires de pays tels que le Royaume-Uni, le Japon et la Russie a montré que nos intestins contiennent jusqu'à une dizaine de micro-plastiques différents, qui pénètrent dans notre organisme par le biais de ce que nous consommons, comme les poissons, qui ont eux-même ingéré des micro-plastiques.

Tout comme l'exemple la pandémie de COVID-19, on voit bien la manière dont notre santé est liée à l'équilibre environnemental. 

 

Faut-il repenser l'économie ?

S'orienter vers une économie circulaire est l'une des lignes d'action les plus efficace dans la guerre contre le plastique. Ce type d'économie se base sur un  modèle de production et de consommation recentré sur la réparation, la réutilisation et le recyclage des matériaux et des ressources. Et cela aussi souvent que possible.

Pollution bouteille plastique

Ce modèle permet d'optimiser la gestion des matériaux et des déchets, à la différence du système actuel qui consiste à utiliser et à jeter. En définitive, il s'engage à réutiliser, réparer et recycler, le tout dans le but de donner une seconde vie aux matériaux. 

 

Vivre sans plastique : par où commencer ?

Voici les principales étapes à suivre pour réduire radicalement la consommation de plastique.

Étape 1 : Prendre conscience

Lorsque vous commencerez à réaliser qu'un seul sac en plastique peut mettre plusieurs siècles à se décomposer, vous réfléchirez peut-être à deux fois avant d'en demander un au supermarché. Saviez-vous qu'un seul mégot de cigarette prend jusqu'à 5 ans pour se décomposer, tandis qu'une couche-culotte prend jusqu'à 450 ans ?

Étape 2 : Ajouter un "R" pour Rejeter

Vous connaissez sans doute les trois "R" : réparer, réutiliser et recycler. Ajoutez-en maintenant un autre à la liste : rejeter. Car oui, rejeter les produits emballés dans du plastique est bien plus efficace que d'avoir à les réutiliser ou de les recycler plus tard. C'est simple si on n'utilise pas de plastique il n'y a pas de problèmes de tri et de recyclage. 

Étape 3 : Puis revoir ses habitudes

Avant, personne n'utilisait de sac en tissu. Mais il est désormais de coutume de voir adoptés de nombreuses personnes les utiliser. On a réalisé à quel point cela était une habitude simple à prendre pour limiter le plastique. 

Combien d'autres choses pouvons-nous changer sans trop d'efforts ? Avant d'ajouter un produit emballé dans du plastique à votre panier, demandez-vous s'il existe une alternative plus durable. Il existe un tas d'autres petites habitudes à adopter pour le plus grand bien de la planète.

Étape 4 : Dire adieu aux plastiques à usage unique

Les gobelets, pailles et bouteilles en plastique (ainsi que les sacs) font partie des produits les plus nocifs pour l'environnement. Ils ne peuvent pas être recyclés et mettent des siècles à se désintégrer. Il existe de nombreuses alternatives durables à ces produits dans des matériaux tels que le bambou, le verre et la céramique si on pense aux assiettes.

Étape 5 : Remplacez vos objets à usage unique en objets réutilisables ou biodégradables

Ce sont ces objets tout simples de la vie de tous les jours (brosses à dents, cotons-tiges, bouteille d'eau...) qui polluent le plus. Et c'est pourquoi la marque BamBoutic vous donne les clés pour pouvoir adopter une démarche plus éco responsable.

Commencez par exemple, si ce n'est pas déjà fait, par adopter les brosses à dents écologiques en bambou. En effet, chaque année sont jetées 4,7 milliards de brosses à dents en plastique. Ce serait déjà une belle avancée vers une maison plus saine d'adopter ces brosses, parce que ce sont les petits pas qui font les grands.

Si vous possédez déjà des brosses à dents en bambou, alors vous êtes en avance ;-). Dans ce cas, je ne peux que vous inviter à visiter la boutique de produits en bambou !

Étape 6 : Garder en tête que l'alimentation est un point essentiel

L'alimentation est un élément clé d'une vie plus durable, et de la lutte contre le plastique. Quarante pour cent des emballages plastiques que nous consommons sont utilisés pour les produits alimentaires. Il faudrait remplacer les mauvaises habitudes et le suremballage par le vrac. Cela réduirait de moitié la quantité de plastique que vous consommez.

Un autre petit changement qui peut permettre de réduire les déchets plastiques consiste à opter pour des récipients fabriqués dans des matériaux moins nocifs, comme le bambou ou le verre.

Étape 7 : Enfin, ne pas négliger sa trousse de toilette

Saviez-vous que de nombreux cosmétiques de tous les jours contiennent des micro-plastiques ? Cette réalité reste largement méconnue. Heureusement, des solutions cosmétiques naturelles et sans plastique sont de plus en plus accessibles.

Découvrez par exemples dix recettes de shampoing maison que vous pourrez faire vous-même sans trop de difficultés en cliquant sur le lien.

Étape 8 : Jouer notre rôle

La construction d'un monde meilleur et plus durable est la responsabilité de chacun. BamBoutic en est conscient et souhaite apporter sa contribution, y compris dans la lutte contre la pollution plastique. L'entreprise s'est donc engagée à minimiser la production de déchets plastiques et, dans une optique"zéro déchet", elle a choisi de se concentrer sur les produits en bambou.


1 commentaire

  • Flory

    Pour moi on arrivera pas a vivre sans dechets plastiques

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés